Liquide contre solide

Arthur Rudolph, le directeur du programme Saturne V au Centre Spatial Marshall, à travaillé toute sa carrière sur les fusées à ergols liquides plutôt que celles à propergol solide. Après un colloque où l‘un des intervenant à fait l’apologie des propulseurs à propergol solide, les participants sont conviés à un cocktail. Avec un Martini à la main, le Dr Rudoph s’approche de la personne en question et lui dit : « Vous avez fait un discours très intéressant, mais je dois vous avouer que je suis de naissance un adepte des ergols liquides. « Ceci, ajoute Rudolph, en montrant l’olive dans son verre, représente le ratio de ma confiance dans le solide par rapport au liquide ! ».

Se sentant un peu mal après cette remarque acerbe, Arthur Rudolph se dirige vers le bar, ajoute quelques olives dans son verre et retourne voir la personne. « Mon ami, vous voyez que ma confiance dans le solide a augmenté, et plus je bois de ce liquide, plus ma confiance dans le solide grandit ! »

Neil Armstrong, juste un professeur ordinaire

En 1979, à l’occasion du dixième anniversaire de la mission Apollo 11, Neil Armstrong participe au tournage d’un documentaire sur Apollo par une télévision japonaise. Lors d’une pause, le journaliste lui demande si ses étudiants en ingénierie aérospatiale à l’Université de Cincinnati sont en admiration devant lui. La réponse de Neil Armstrong avec un petit sourire en coin : « Plus du tout après la première interro. »

Neil Armstrong dans sa classe. Crédit photo : Peggy Palange, UC Public Information Office – 1974.

Des noms de scène un peu « space »

Au tout début des années 60, trois filles qui posaient dans des magazines de charme et s’éffeuillaient dans des clubs et boîtes de nuit, avaient choisi des noms de scène qui vous diront certainement quelque chose…  Alana Shepard, Gussie Grissom et Jonnie Glenn.

Ceci dit, il paraît que sur scène elles occupaient très bien l’espace !

La loi de Murphy

La « Loi de Murphy » bien connue dans les milieux aéronautiques, énonce la règle suivante:

« Si une pièce peut être montée à l’envers, elle le sera un jour ou l’autre par quelqu’un ».

 

Enoorme

Une petite blague des années soixante :

Une personne qui avait visité le VAB *, se réveille dans la chambre de son motel, en sortant pour prendre l’air, encore endormie, elle trébuche et tombe dans la piscine. Certainement encore impressionnée par les dimensions gigantesques du VAB, elle hurle : « Ne tirez pas la chasse ! »

 

* Le VAB pour (vehicle Assembly Building) est l’énorme hall construit spécialement pour l’assemblage des fusées Saturn V. IL mesure 160 mètres de haut, 218 m de long et 158 m de large. Il couvre 32 500 m² pour un volume de 3 664 883 mètres cubes.