Charles L. Buckley Jr, quelle flèche !

Lors de son pot de départ à la retraite en 1981, le légendaire Charles Buckley (1923-2009) qui a passé plus de vingt ans comme responsable de la sécurité du Centre Spatial Kennedy, fait un petit discours… « Voilà ce que c’est vraiment que d’être le flic en chef de la sécurité du Centre Spatial Kennedy », en souriant il attrape dans un sac un petit accessoire de farces et attrapes qu’il pose sur sa tête ; une flèche qui semble lui traverser le crâne !

Frank Bryan fait un faux pas

Ce jour là, sur le pas de tir, l’ingénieur frais émoulu Frank Bryan observe les vapeurs d’oxygène liquide tourbillonant et formant des sortes de petites bulles au niveau de la base de la fusée Redstone. Quelqu’un lui avait dit qu’on pouvait les écraser avec le pied pour les faire éclater.  Il s’amusait donc à faire éclater ces petites bulles de LOX lorsqu’ Albert Zeiler, le Directeur adjoint des infrastructures et chef du bureau Mécanique, Structure et Propulsion, arrive et lui crie : « Espèce de gamin stupide, tu vas te faire exploser le pied ! »

En effet les surfaces en asphalte ou en bois, quand ils sont saturés d’oxygène liquide peuvent exploser sous un impact aussi faible que celui d’un pas !

Pad panique

Bien que les installations du tout nouveau Pad 14 (nous sommes en 1962) du Cap Canaveral soient bien plus sophistiquées que celles du Pad 5, (deux salles blanches climatisées sur la tour de lancement au lieu d’une seule salle quasiment ouverte aux quatre vents), certains aménagements laissent encore grandement à désirer, notamment les toilettes, en réalité trois latrines en bois, situées sous la structure principale du Pad…
Ce lieu… d’aisance, fut le théâtre d’un mémorable incident…
Alors qu’il est tranquilement accroupi, un électricien de l’équipe de Guenter Wendt, aperçoit, à travers les planches mal ajustées de la porte, un énorme crotale diamantin* d’ environ un mètre quatre-vingts, se diriger lentement vers lui. Alors que le serpent approche inexorablement, le technicien apeuré ouvre la porte et lui lance des rouleaux de papier toilette. Imperturbable, le dangereux reptile continue de progresser dans sa direction. La peur ayant laissé place à la terreur, l’homme se lève, son pantalon toujours sur les chevilles, s’agrippe à l’encadrement de la porte, se balance et au moment opportun, d’un coup de rein, saute par-dessus le serpent.
Par chance, il retombe sur ses pieds et se met aussitôt à courir, enfin plutôt à sautiller, car complètement paniqué, il n’avait pas pris le temps de remonter son pantalon…
Si tout le monde a trouvé cette histoire hilarante, le pauvre technicien, lui, a eu la frayeur de sa vie !

 

* Crotalus adamanteus fait partie des serpents les plus venimeux du monde, l’adulte mesure entre 1m20 et 1m80.

 

Où sont situés les moteurs de la fusée ?

Au début des années soixante, le programme spatial était l’objet d’une telle couverture médiatique que beaucoup de politiciens y voyaient une opportunité pour se faire facilement un peu de publicité, ils étaient donc nombreux à « défiler » au Cap. C’est bien évidemment Guenter Wendt qui était chargé de leur faire visiter son domaine, le Pad !
Ce jour là, il reçoit le numéro deux du Comité des affaires spatiales du Sénat. Compte tenu de sa position, on aurait été en droit de s’attendre à ce que cette personnalité possède quelques notions de base sur le sujet.
Dans la White Room, Wendt lui explique les différentes étapes du remplissage de la fusée, l’installation de l’astronaute dans la capsule etc… Le sénateur écoute en silence, acquiesçant de temps à autre. Après son exposé, le gars regarde Wendt et lui demande :  « Mon cher monsieur, dites-moi, où sont placés les moteurs sur cette fusée ? »
« Monsieur le Sénateur, les moteurs sont tout en bas, sous la fusée »
« Ah d’accord » dit-il en pointant le doigt vers le plafond « La fusée décolle donc dans cette direction, hein ? »
Guenter Wendt, complètement interloqué ne put que lui confirmer la chose : « Oui monsieur, c’est bien ça, elle part vers le haut ! »

 

 

Barney super flic

A l’issue des entrainements, Gordon Cooper, Virgil Grissom et Alan Shepard vont régulièrement faire des courses avec leurs Corvettes sur la longue route qui longe la douzaine de pas de tir du Cap Canaveral surnommée « ICBM Row ». (La file ou la rangée des missiles balistiques intercontinentaux)
Barney Fife, un policier un peu trop zélé, décide un jour de verbaliser les trois astronautes… Bien mal lui en a pris car ces derniers lui arrachent son carnet de contravention des mains et le déchirent, Cooper fait même mine d’en manger une page…
Ils se saisissent ensuite de lui, et le jettent avec badge et pistolet dans les vagues, puis ils mettent sa voiture sur un banc de sable… Il faudra deux dépanneuses pour la sortir de là…
Les astronautes prennent congé du policier non sans le remercier pour ce bon moment…
La plainte déposée par le policier fut rapidement classée sans suite par le juge du comté car cette route est la propriété du gouvernement fédéral. Le policier fut prié de quitter le Cap et se retrouva au commissariat de Cocoa Beach.
Notre super flic n’en reste pas là, quelque temps plus tard il arrête un convoi emportant un missile vers le Cap, il est trois heures du matin, sur la route déserte le camion et son escorte roulent à 80 km/h alors que la vitesse est limité à 60.
Super Barney dégaine son carnet de contravention, mais le service de sécurité de l’US Air Force le prie de passer son chemin, il sort alors son calibre 38… Le déclic d’une mitrailleuse Thompson lui fait reconsidérer son acte téméraire…  Peu après Barney Fife est allé exercer ses talents en Louisiane… Personne ne le regretta, les astronautes purent continuer leurs courses et ne furent plus importunés…

 

Missile Row - La rangée des pas de tir

 Les longues lignes droites étaient le théâtre de courses mémorables  !