N’oublie pas d’aller vider la poubelle

Les sept premiers astronautes ont été considérés comme des héros bien avant leur première mission spatiale. Après leurs vols respectifs ce fut encore pire et certains psychologues s’interrogeaient sur la manière dont les astronautes allaient réagir  face à l’adulation, voire la vénération, dont ils étaient l’objet.
Ainsi, après son vol Sigma 7, on organisa une monstrueuse fête à Walter Schirra, à Houston, à laquelle de très nombreuses personnalités ont assisté. Après les discours de circonstance, récompenses et tapes dans le dos, la fête s’est poursuivie à son domicile avec quelques proches et amis.  A pas d’heure du matin la fête s’est terminée, et alors que Walter Schirra s’apprêtait à aller dormir, sa femme Jo lui a rappelé… d’aller vider la poubelle avant d’aller se coucher… « Cela vous fait redescendre sur Terre en un instant » ironisa Walter Schirra.

 

Atmosphère, vous avez dit atmosphère ?

Alors que Joe Schmitt effectue un test de pressurisation sur la combinaison de vol de Wally Schirra (Mercury –  Sigma 7), il décide de « monter » bien au-delà de la pression maximale recommandée par le fabricant, lorsque cette dernière atteint la valeur de 5 PSI (soit 0,352 Kg/cm2 ou 345 hectopascals) la combinaison explose en faisant le même bruit que la détonation d’un pistolet. La combinaison fut renvoyée à B. F. Goodrich qui la remplaça sans problème.

Juin 1965 - Joe Schmitt effectue les dernières vérifications sur les combinaisons des astronautes de Gemini IV

 Joe Schmitt effectue les dernières vérifications sur les combinaisons des astronautes de Gemini IV (juin 1965)

 

 

 

Histoire d’améliorer un peu l’ordinaire !

Cooper avait en effet ajouté dans les rations de « boustifaille spatiale », une mini-bouteille de Scotch « Cutty Sark » (mini-bouteilles comme celles que l’on trouve dans les avions ou les minibars des chambres d’hôtel) et quelques cigarettes « Tarryton ».

En guise de clin d’oeil, il avait par ailleurs accroché à la poignée de contrôle du système d’attitude un « ruban » Remove Before Flight . (il s’agit des « tags » que l’on trouve sur les avions de combat après leur maintenance “A retirer avant le décollage”).

Schirra a bien rigolé en découvrant ces articles de contrebande. Si au cours du vol il dégustera un tube de bœuf aux légumes et un tube de pêches, il ne touchera bien évidemment pas au Scotch ni aux cigarettes.

Il attendra d’être sur le porte avion de récupération pour savourer ce breuvage. Bien qu’étant fumeur, il s’abstint d’en griller une… Déjà que les médecins furent surpris de trouver des traces d’alcool dans ses analyses de sang, ils l’auraient été encore plus s’il y avait eu de la nicotine !

Jusqu’à sa mort, Schirra conservera précieusement les cigarettes, la bouteille vide et le “tag” !