Le cas du cosmonaute Edouard Kougno

← Edouard Kougno (1935-1994) n’est pas resté longtemps dans le corps des cosmonautes, sélectionné le 8 janvier 1963 (TsPK / VVS-2 – Deuxième groupe des forces aériennes) à l’âge de 28 ans, il sera renvoyé le 16 avril 1964. Officiellement il quitte le corps des cosmonautes pour raisons médicales. En réalité ce sont ses prises de position incongrues qui ont motivé son renvoi.

Ainsi lors d’un cours politique il demande : « Pourquoi n’avons-nous qu’un seul parti politique ? », « Pourquoi aidons-nous d’autres pays, alors que nous avons des pénuries dans le nôtre ? »

Questions qui furent aussitôt rapportées à ses supérieurs.

Le pompon : lorsqu’on lui demande pourquoi il n’a pas adhéré au parti communiste ce dernier répond : « Il est hors de question que je rejoigne ce parti d’escrocs, de sycophantes et de lèches-bottes ! »

Même si Nicolas Kamanine utilise des mots encore plus durs pour décrire l’incompétence et la corruption des dirigeants soviétiques dans son journal personnel, il ne pouvait tolérer les prises de position de Kougno, qui auraient dû rester dans la sphère privée. La plus grande peur des dirigeants était qu’un cosmonaute utilise sa célébrité pour exprimer des dissensions politiques… Alors qu’un Kougno qui n’avait pas encore volé dans l’espace parle de la sorte !

Kougno exprimait tout haut ce que la plupart des cosmonautes pensaient tout bas.

Le manque de perspicacité, pour ne pas dire plus, de ce candidat cosmonaute pour sa carrière, est tout de même surprenant !

 

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2017 Olivier COUDERC