Le journaliste spatial William Hines fustige Richard Nixon

Dans l’édition du 27 juillet 1969 du Washington Sunday Star , le journaliste spécialisé dans le spatial William M. Hines (1916-2005) s’en prend une fois de plus au Président Richard Nixon (1913-1994) : « Considérant qu’il n’y est pour rien dans toute cette entreprise, il est tout à fait remarquable de constater combien le président Nixon a politiquement su tirer profit du vol Apollo 11. La plaque, l’appel téléphonique, le voyage pour accueillir le retour des héros, furent des retombées extrêmement bénéfiques dont Nixon a hérité plus que mérité. L’ouvrage officiel de la NASA traitant de l’histoire de l’ère spatiale, intitulé This New Ocean publié par le GPO (Government Printing Office – Bureau d’impression du gouvernement des États-Unis) en 1966, ne mentionne Nixon qu’une seule fois en 648 pages, et pas du tout comme un fervent défenseur du vol spatial habité. Le livre précise qu’en tant que vice-président et candidat à la présidence des Etats-Unis contre John F. Kennedy, il a défendu la posture de l’administration Eisenhower concernant la conquête de l’espace, excluant toute mission habitée vers la Lune dans un futur proche. Le tout nouvel enthousiasme du président masque ses prises de position du bon vieux temps. Mais This New Ocean est là pour nous prouver que les livres d’histoire publiés sous l’égide du gouvernement devraient être munis d’un système d’auto-destruction qui se déclencherait à chaque changement d’administration. »