Le programme Apollo devient une priorité nationale

Le 18 janvier 1960 le président Eisenhower (1890 – 28 mars 1969) confère au projet Saturne la plus haute priorité nationale : DX.  Dans le cadre du DPAS (Defense Priorities and Allocations System) il existe deux niveaux de priorité ; DX  (Highest national defense urgency – urgence maximale pour la défense nationale) et DO (Critical to national defense – crucial pour la défense nationale).

Le 13 mars 1962, l’administrateur de la NASA James Webb (1906-1992) demande par écrit au président Kennedy (1917-1963) de bien vouloir donner au programme Apollo une priorité DX. Une copie du mémorandum adressé au vice-président Johnson (1908-1973) qui préside le National Aeronautics and Space Council (NASC) est joint à cette missive.

Le 11 avril 1962, McGeorge Bundy (1919-1996), conseiller à la sécurité nationale du président Kennedy, par le National Security Action Memorandum n°144, informe ses récipiendaires que le président Kennedy, sur recommandation du NASC, a octroyé ce jour même au programme Apollo le niveau de priorité DX (incluant le vaisseau spatial, les lanceurs, les infrastructures).

Memorandum apollo DX bis

 

[On notera dans ce document que McGeorge Bundy utilise agency au lieu de administration lorsqu’il évoque la NASA (National Aeronautics and Space Administration). Effectivement, à l’origine il devait s’agir d’une agence, avant de réaliser qu’une administration avait plus de pouvoir discrétionnaire.]

A ce moment-là seulement 10 programmes bénéficiaient d’un classement DX : Atlas, Titan, Minuteman, Polaris, BMES, SAMOS, Nike-Zeus, Discoverer ; du Département de la Défense, ainsi que les programmes Mercury depuis mai 1959, et Saturn depuis janvier 1960, de la NASA. Sachant que le classement DX du programme Mercury doit s’achever à la fin de l’année calendaire 1962, et que de facto le programme Saturne sera intégré à Apollo, de même que certains pans du programme Gemini.

Une décennie plus tard le programme navette spatiale n’obtiendra qu’une priorité DO…

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018 Olivier COUDERC