Les astronautes d’Apollo 8 sont vaccinés contre la grippe

La «grippe de Hong-Kong» ou «grippe de 68» est la plus récente des pandémies grippales. Il s’agit de la troisième du XXe siècle après la «grippe espagnole» (20 à 40 millions de morts en 1918-1920) et la «grippe asiatique» (2 millions de morts en 1957), elle a fait le tour du monde entre l’été 1968 et le printemps 1970, tuant entre 1 et 1,5 million de personnes. Cette grippe fait son entrée aux Etats-Unis en septembre 1968 par le biais de soldats américains de retour du Vietnam, une épidémie qui fera 33 800 morts. Dès le mois de novembre les premiers vaccins adaptés à cette nouvelle souche H3N2 arrivent sur le marché américain, mais les stocks sont limités et le Dr William H Stewart (1921-2008), médecin qui dirige le service de la santé publique américain de 1965 à 1969, préconise de réserver les premiers vaccins aux personnes les plus vulnérables, âgées de plus de 65 ans et affectées par une maladie chronique… Certains journaux font par ailleurs état du fait que les premiers vaccins seront réservés aux militaires…

C’est au cours de la première semaine de décembre que les astronautes d’Apollo 8, Frank Borman, James Lovell et William Anders sont vaccinés, au-moment même où ils entament leur période de semi-quarantaine, ou de contacts limités (limited exposure), destinée comme son nom l’indique à réduire les contacts avec des personnes non suivies par les médecins de la NASA, il s’agit bien évidemment d’éviter autant que possible que les astronautes contractent un rhume, la grippe tant redoutée, ou toute autre affection, avant leur périple autour de la Lune. Environ 1 200 personnes du Centre Spatial Kennedy ont également été vaccinées et quelque 300 personnes du Centre des Vaisseaux Spatiaux Habités (Manned Spacecraft Center), principalement les cadres et les contrôleurs de vol, seront vaccinées au cours de la deuxième semaine de décembre. Les astronautes des équipages de réserve et de soutien ont également reçu une injection, de même que les astronautes des équipages affectés à la mission Apollo 9, qui aura lieu en mars 1969.  

Une campagne de sensibilisation au sein de la NASA encourage même les employés de l’agence spatiale ayant un rhume de se faire connaître et ne pas côtoyer les astronautes et les personnes régulièrement en contact avec ces derniers.

Le programme Apollo étant une priorité absolue dans le cadre de la défense nationale, code DX (pour highest national defense urgency – urgence maximale pour la défense nationale) un stock de vaccins fut réquisitionné pour ne pas le ralentir.