L’opération Overcast et Paperclip

L’opération Overcast est un programme secret (qui a généré beaucoup de fantasmes) sous les auspices de l’armée américaine, visant à faire venir aux Etats-Unis des scientifiques et des ingénieurs allemands, dans le cadre des réparations de guerre après le deuxième conflit mondial.

Dans un mémorandum daté du mardi 19 mars 1946 émanant du quartier général de l’armée, le nom de code « Overcast » en vigueur depuis le 19 juillet 1945, est remplacé par « Paperclip » avec effet rétroactif au mercredi 13 mars. Si Wernher von Braun et la plupart des membres de son équipe arrivent en Amérique sous l’égide d’Overcast, la majorité des scientifiques allemands entrent aux Etats-Unis alors que l’opération a changé de nom. Au final on parle pour tous « des scientifiques du projet Paperclip ».

Au mois de mai 1948, on compte 1 136 scientifiques allemands vivant aux Etats-Unis. Pour ce qui concerne les experts en fusées et missiles, 177 travaillent pour l’armée de terre, 205 pour l’Air Force, 72 pour la Navy, et 38 pour le Département du Commerce.

Dans son ouvrage « Science, Technology, and Reparations: Exploitation and Plunder in Postwar Germany » l’historien John Gimbel (1922-1992) estime que l’apport des scientifiques allemands a généré l’équivalent de 10 milliards de dollars (USD 1948) en brevets etc., ce qui représente 104 milliards de dollars en monnaie constante. Soit un peu moins de 5 % du produit intérieur brut de ce pays en 1948, qui était de 258 milliards de dollars (2 702 milliards en monnaie constante), et aurait permis d’économiser quelque 800 millions de dollars en recherche et développement, soit 8 milliards de dollars 2018.

A titre de comparaison, entre le 3 avril 1948 et le 30 juin 1952, les Etats-Unis ont prêté 13,3 milliards de dollars à l’Europe (140 milliards USD 2018) dans le cadre du plan Marshall (officiellement ; Programme de rétablissement européen – European Recovery Program.), l’Allemagne (République fédérale d’Allemagne à partir du 23 mai 1949) reçoit 1,4 milliards de dollars (14,6 milliards USD 2018), derrière le Royaume-Uni, la France, et l’Italie.

En tout et pour tout, entre 1 600 et  1 800 scientifiques allemands et leur famille seront accueillis aux Etats-Unis jusqu’à la fin des années 50.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018 Olivier COUDERC