Techniquement parlant

Le programme Apollo a généré des centaines de sigles qui se sont ajoutés aux innombrables acronymes déjà utilisés par les astronautes et ingénieurs de la NASA.

Lors d’un entrainement géologique in situ,  les astronautes sont priés de trouver  différents échantillons de roches. De temps à autres, lorsque Clifton Curtis « C.C » Williams ramasse  une pierre, il s’exclame : « Tiens, voici une autre FLR ! »
Son coéquipier Walter Schirra dont la réputation de faiseur de blagues n’est plus à faire, est intrigué, il a beau essayer de se remémorer les cours de géologie, il n’arrive pas à se souvenir de la signification de FLR. Il est hors de question qu’il laisse son ignorance éclater au grand jour.
Toutefois, quelques temps plus tard, à force d’entendre  Clifton Williams ramasser des FLR, Walter Schirra n’y tenant plus, sa curiosité piquée au vif, s’approche de lui et demande :
« Mais que diable est une FLR ? »
Triomphant, Williams répond : « Funny – Looking – Rock » (Une pierre à l’aspect amusant)
Schirra comprenant qu’il vient de se faire avoir étouffe un juron,  sous l’hilarité du groupe, ravi d’avoir joué un petit tour au maître ès plaisanteries-et-coups-montés !

C.C. Williams s’attaquant à l’une de ses « FLR » lors d’une sortie géologique.

 

Clifton Curtis Williams est un astronaute du groupe 3 qui a trouvé la mort à l’âge de 35 ans, le 5 octobre 1967, dans le crash de son T-38, avant de faire son premier vol spatial (…)