Dans le mille

En plus de leur amour pour les belles voitures de sport, les astronautes avaient un autre point commun avec Jim Rathmann, la chasse. Un ami commun les accompagnait souvent, Walter Cronkite, le journaliste de CBS, que Rathmann appelait “crankcase” (carter de voiture)!
Ce jour-là, Walter Schirra avait organisé une chasse au dindon.
Rathmann avait acheté deux dindons vivants et quelques heures avant le rendez-vous, il était allé les attacher sur les branches d’un arbre à l’aide d’une fine cordelette…
Alors que les compères progressent à pas feutrés vers le “piège”, Schirra repère un des volatiles et fait feu, il voit  bien l’oiseau tomber de la branche mais pas sur le sol !
Intrigué il s’approche de l’arbre et éclate de rire en voyant le dindon se balancer au bout d’une ficelle d’environ un mètre avec un petit bristol autour du cou qui disait :
« Tu m’as eu ! » (You got me !)

 

Les “victoires” de Shepard

Alan Shepard, à bord de sa Corvette Sting Raysurpuissante (370 cv) qui atteignait facilement 200 km/h, avait l’habitude de faire la course avec des étrangers au volant de leur voitures de sport…Un peu mauvais joueur, il s’arrangeait toujours pour défier des voitures moins puissantes que la sienne. Il s’est d’ailleurs fait arrêter par la police alors qu’il faisait la course avec une fille qui roulait dans une MGA… Ce qui fit la une des journaux du coin…

Alors qu’ Alan Shepard arrive à la concession de Jim Rathmann pour récupérer sa nouvelle Corvette, il marque un temps d’arrêt lorsqu’il découvre sur la portière les autocollants que  Rathmann a collé  pour symboliser ses « victoires » (comme les marques de victoire sur les avions)
Il y avait bien évidemment des autocollants MG, Sprite, mais également des voitures moins  “sportives”, l’équivalent de nos 2CV ou 4L… et quelques vélos !
Alors qu’il s’apprête à sortir de la concession, au volant de son nouveau bolide, deux policiers complices, l’arrêtent, le sermonnent quelque peu et lui ordonnent de ne pas dépasser les 50 km/h… Pour couronner le tout, ils l’escortent tout le long jusqu’au Centre Spatial Kennedy…

Plus tard, Shepard dira, au sujet de toutes ces blagues et de ceux qui les imaginaient :  “They made it easier !” (Ils ont rendu les choses plus facile !)

Astro’ vettes

Jim Rathmann avait une concession Chevrolet à Melbourne et un garage à Cocoa Beach où les astronautes allaient faire réparer leurs voitures. (Rathmann est un pilote de course, il a fini deux fois deuxième à Indianapolis (épreuve des 500 miles) et a gagné l’épreuve en 1960.
Shepard est le premier astronaute à rouler en Corvette. En 1954 il achète sa première “Vette” à son beau père pour la somme de 1500 dollars, une “Blue Flame 1953”. En avril 1959, lorsqu’il est nommé astronaute, il achète sa deuxième Corvette, un modèle 1957 qu’il paye 3000 dollars, d’occasion).
Fan de la première heure de cette voiture mythique, il amène souvent son bolide à Rathmann pour qu’il bichonne son “bébé” et accessoirement qu’il “gonfle” un peu le V8 !

Un jour ce dernier appelle son copain Ed Cole, ingénieur en chef de Chevrolet, sur le point d’être nommé président de General Motors *, et lui propose de faire un deal avec les sept astronautes afin qu’ils puissent acquérir une Corvette à des conditions extrêmement avantageuses !  Cela permettrait de faire un peu de pub et booster les ventes !

Seuls Shepard, Cooper, Grissom et Slayton acceptèrent l’offre ! Moyennnant 1$ par an ils ont une Corvette en leasing et peuvent la changer dès la sortie d’un nouveau modèle…

Rathmann n’a jamais eu aucun problème pour revendre les astro’vettes.

Richard “Jim” Rathmann nous a quittés le 23 novembre 2011 à 83 ans.

Jim Rathmann Indianapolis 1957

Jim Rathmann – Indianapolis 1957

* Chevrolet est une division de General Motors