Wernher von Braun menace de démissionner

Bien que la transition de l’équipe de Wernher von Braun de l’ABMA (Army Ballistic Missile Agency – Agence des missiles balistiques de l’armée de terre) vers la NASA, en juillet 1960, se soit relativement bien passée, compte tenu de l’ampleur de ce transfert, un problème de taille a vu le jour début 1961. Le différent concernait les prérogatives du Laboratoire Guidage et Contrôle dirigé par le Dr Walter Häussermann (1914-2010), au sein du Centre Spatial Marshall de Wernher von Braun. Alors que le laboratoire peaufinait le système de guidage et de contrôle de la Saturne 1 ainsi que tous les sous-systèmes avioniques, le quartier général de la NASA envoie une directive totalement inattendue au Marshall. Cette directive émane du Directeur des lanceurs spatiaux, le général Donald R. Ostrander (1914-1972), qui occupa ce poste d’octobre 1959 à août 1961.

Le document ordonne l’arrêt séance tenante du développement final du système de guidage de la Saturne 1, et son remplacement par le système de guidage de l’étage Centaur, qui consiste en une plateforme inertielle Minneapolis-Honeywell et un ordinateur Librascope Digital.

Une directive qui a bien évidemment causé une certaine consternation.

Les travaux sur le système de guidage avaient déjà commencé avant l’intégration de l’équipe de von Braun à la NASA… Le fond du problème et les implications de cette directive vont bien au-delà, puisque cela remet en cause les responsabilités techniques du centre par rapport au QG, et ne constitue ni plus ni moins qu’une ingérence.

Le Dr Walter Häussermann proteste en répondant à Ostrander que le système de guidage de l’étage Centaur n’est pas adapté à la Saturne 1. La réponse du général est sans appel, la directive doit être appliquée. Haueussermann menace de démissionner, Wernher von Braun essai de le raisonner et lui propose de l’accompagner à Washington pour une petite entrevue avec ce général.

Von Braun souhaite rencontrer le général entre quatre yeux, et demande à Häussermann de bien vouloir l’attendre. Au bout de 15 minutes von Braun sort du bureau de Donald Ostrander avec un large sourire : « La directive va être annulée. »

– Comment as-tu fait pour obtenir ce résultat si rapidement ?

La réponse de von Braun, tout sourire : « Je lui ai dit que si la directive n’est pas annulée, je démissionne ! »

L’ordre fut annulé, et le laboratoire continua le développement du système de guidage de la Saturne I (Plateforme ST-124 et un ordinateur ASC-15 d’IBM)… Le général Don Ostrander quitta la NASA quelques mois plus tard et retourna à l’Air Force.

(De g. à d.) Hans Maus, Donald Ostrander, Wernher von Braun.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2017 Olivier COUDERC