Son plus beau cadeau d’anniversaire

Le 12 novembre 1981, après 12 ans d’attente, l’astronaute Richard Truly effectue enfin  son premier vol spatial (STS-2, deuxième vol d’essai de la navette spatiale). Une date d’autant plus mémorable que c’est le jour de son anniversaire !

Ainsi, par une de ces ironies dont seul le sort a le secret *, son « baptême spatial » coïncide avec son 44ème anniversaire.

Par analogie avec le déluge de feu lors du décollage, il lança : « Ce sera la plus grande bougie d’anniversaire que je n’ai jamais eue ». Richard Smith, le Directeur du Centre Spatial Kennedy, lui répondit, goguenard : « Je veux bien allumer la bougie si tu promets de ne pas l’éteindre ».

Lorsque Richard Truly arrive dans la salle à manger du quartier des astronautes, décorée pour la circonstance,  il a droit en plus du traditionnel petit déjeuner d’avant vol composé notamment d’un steak et d’œufs, à un énorme gâteau surmonté d’une navette spatiale, orné d’une magnifique bougie. Tout le monde entonne l’incontournable « Happy Birthday » pendant qu’il  essaye en vain de souffler la bougie… Il n’y arrivera pas, et pour cause, il s‘agit d’une de ces « bougies magiques » que l’on ne peut éteindre qu’en mouillant la mèche… Une bougie qui comme les fusées d’appoint et les moteurs de Columbia, quelques heures plus tard, ne se sont pas « éteints » permettant à Richard Truly de réaliser son rêve !

Certainement un de ses plus beaux cadeaux d’anniversaire !

* Initialement le lancement aurait dû avoir lieu le 9 octobre, mais il est reporté en raison d’une fuite dans le RCS (Reaction Control System). Le 4 novembre le compte à rebours est à nouveau interrompu à T-31 secondes en raison d’une surpression dans deux des trois APU (Auxiliary Power Unit) qui contrôlent le système hydraulique.