Le 24 octobre… Journée de deuil à Baïkonour

Le 24 octobre est une journée de deuil pour la « cosmonautique »…

 

La première tentative de lancement d’une fusée R-16, le lundi 24 octobre 1960, se solde par une catastrophe. A 18:45 heure locale, sur le pas de tir n°41 de Baïkonour (15:45 GMT) l’engin explose tuant 74 personnes sur le coup et 48 dans les jours suivants (brulés et intoxiqués par l’acide nitrique et la diméthylhydrazine asymétrique (UDMH)) Parmi les victimes, figure le Maréchal Mitrofan Nedelin, 54 ans, responsable des Forces Stratégiques Spatiales de l’URSS.
Lorsqu’un problème technique survient lors du compte à rebours, Nedelin ordonne aux ingénieurs et techniciens de résoudre le problème sans tarder, pas question de vider l’engin de son carburant ce qui aurait entrainé un report, Nedelin voulait absolument offrir à Khrouchtchev un lancement réussi du nouveau missile, avant les commémorations de l’anniversaire de la révolution bolchévique, le 7 novembre… Nedelin est assis sur une chaise (une cigarette à la main diront certains !), sur le pas de tir, exhortant les techniciens… A 18:45 un signal radio erroné commande la mise à feu du deuxième étage de la fusée qui provoque une gigantesque explosion
Mikhail Yangel, le concepteur de la fusée a la vie sauve… il est entré dans un bunker pour fumer une cigarette ! Lorsqu’il téléphone à Khrouchtchev pour lui annoncer la catastrophe, ce dernier lui rétorque : « Comment se fait-il que vous soyez encore vivant ? »  Au total 122 personnes trouveront la mort, 84 militaires et 38 civils ! (A ce jour le chiffre exact des victimes n’est toujours pas clairement établi)
Un communiqué officiel annoncera le décès du Maréchal Nedelin dans un accident d’avion… La vérité sur le « désastre de Nedelin » ne sera divulguée que dans les années 90 !
L’incompétence de ce maréchal fait froid dans le dos ! Comme le dira Léonid Brejnev qui a dirigé la commission d’enquête, « Aucunes sanctions ne seront prises, les responsables ont déjà été punis« 
Il y a un mémorial à Baïkonour avec le nom de 104 victimes…
Parmi les morts figure également le Colonel A. Nosov, responsable des lancements de Baïkonour, celui là même qui avait donné l’ordre de mise à feu de la fusée ayant mis sur orbite Spoutnik 1, trois ans auparavant.

« La Catastrophe de Nedelin » – Si certains ont été « vaporisés », d’autres n’ont pas eu cette « chance » !

Le jeudi 24 octobre 1963, alors qu’un missile R-9 est préparé dans un silo du complexe de lancement 70 de Baïkonour, une fuite d’oxygène dans le système d’alimentation de la fusée fait grimper la pression dans le silo bien au-delà de la pression maximale autorisée ( +32% au lieu de + 21%). Alors que des techniciens prennent l’ascenseur pour descendre au niveau 8 du silo, une étincelle provoque une explosion qui tue sept personnes.

Depuis cette deuxième catastrophe aucun lancement n’a lieu depuis la base de Baïkonour les 24 octobre…

 

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2017 Olivier COUDERC