Liquide contre solide

Arthur Rudolph, le directeur du programme Saturne V au Centre Spatial Marshall, à travaillé toute sa carrière sur les fusées à ergols liquides plutôt que celles à propergol solide. Après un colloque où l‘un des intervenant à fait l’apologie des propulseurs à propergol solide, les participants sont conviés à un cocktail. Avec un Martini à la main, le Dr Rudoph s’approche de la personne en question et lui dit : « Vous avez fait un discours très intéressant, mais je dois vous avouer que je suis de naissance un adepte des ergols liquides. « Ceci, ajoute Rudolph, en montrant l’olive dans son verre, représente le ratio de ma confiance dans le solide par rapport au liquide ! ».

Se sentant un peu mal après cette remarque acerbe, Arthur Rudolph se dirige vers le bar, ajoute quelques olives dans son verre et retourne voir la personne. « Mon ami, vous voyez que ma confiance dans le solide a augmenté, et plus je bois de ce liquide, plus ma confiance dans le solide grandit ! »