Buzzeroni tient l’affiche

Lors de la première pause planifiée de sa deuxième sortie dans l’espace, en ce 13 novembre 1966, Buzz Aldrin (Diplômé de West Point) en profite pour déplier une affiche sur laquelle est inscrit « 11 Novembre. Jour des anciens combattants » (November, 11 Vets’ Day) et fait le commentaire suivant : « J’aimerais associer à cette pensée toutes les personnes sur Terre qui un jour, ont combattu, combattent, vont combattre pour la paix et la liberté ». Puis il lâche l’affiche dans l’espace. [Si la mission Gemini XII avait décollé en temps et en heure, le 9 novembre, la deuxième EVA aurait eu lieu précisément le 11 novembre.]

Après ce moment solennel, Aldrin sort une autre affiche, une petite surprise à l’attention de son commandant James Lovell (Diplômé d’Annapolis), il donne deux indices : « Ce message concerne un événement à venir » * et  « Il y a déjà eu un précédent, l’année dernière » **

 Je ne crois pas que Jim veuille le lire, aussi c’est moi qui vais le faire, haut et fort, afin que tout le monde puisse entendre : « Allez l’armée, à bas la Navy » (Go Army Beat Navy)

« Roger. A bas l’armée » répond William Anders le capcom. (Diplomé d’Annapolis avant d’entrer dans l’armée de l’air).

« Je savais qu’on n’avait pas le bon capcom ! »  plaisante Aldrin

En 1966 c’est l’armée qui remportera le match !

 

* A savoir le prochain match de football américain entre l’équipe de West Point (Armée de Terre) ; les Army Black Knights, et celle d’Annapolis (Marine) ; les Navy Midshipmen.  A cette époque, le match avait lieu le premier samedi qui suit Thanksgiving.

 ** Aldrin fait bien sûr allusion à la pancarte « Beat Army » que Walter Schirra (Navy) avait apposé sur un des hublots de Gemini 6A à l’intention de Frank Borman (Army) dans Gemini 7, lors du premier rendez-vous de l’Histoire, entre deux vaisseaux spatiaux.

Au cours de la mission James Lovell appellera plusieurs fois Edwin « Buzz » Aldrin ; Buzzeroni…