Lorsque l’administration Kennedy voulait imposer à la NASA la sélection d’un astronaute afro-américain

La déségrégation fut l’un des combats majeurs du président John F. Kennedy…

Pour les années 1959 (sélection du premier groupe d’astronautes) et 1962 (sélection du deuxième groupe d’astronautes), aucun candidat afro-américain ne figure sur les listes des pilotes d’essai soumis à la NASA…

Whitney Young (1921-1971) le très influent directeur de la National Urban League, une organisation militant pour les droits civiques des afro-américains, n’avait-il pas demandé publiquement : « Pourquoi n’avons nous pas un astronaute noir ? » (Why don’t we have a Negro astronaut ?)

Pour la sélection du troisième groupe d’astronautes en 1963, Robert Kennedy procureur général (l’équivalent de notre ministre de la justice), et frère cadet du Président John Kennedy, appelle personnellement Charles Berry (médecin chef à la NASA), ainsi que Donald Slayton (chef du bureau des astronautes), qui font partie du comité de sélection, pour leur signifier : « Nous voulons être certains qu’il y aura un astronaute afro-américain lors du prochain recrutement. » Charles Berry lui répond que la NASA dispose déjà de la liste des « finalistes » sur laquelle effectivement il doit y avoir deux candidats afro-américains mais qu’il ne peut pas garantir que l’un d’eux soit sélectionné. Robert Kennedy lui rétorque alors : « Vous ne me comprenez pas. J’ai dit que nous voulons, et vous ferez en sorte qu’il en soit ainsi, qu’il y ait un astronaute afro-américain. »

Le comité de sélection étudia les dossiers, utilisant le système de notation qui avait fait ses preuves, classant les candidats en leur octroyant des points selon leur nombre d’heures de vol, les types d’appareils sur lesquels ils ont volé, leur expérience au combat, leurs diplômes, les recommandations de leurs supérieurs etc.  Lors de cette évaluation totalement objective, le classement du meilleur pilote afro-américain, le capitaine Edward Dwight, figurait loin derrière les 35 candidats sélectionnés pour subir les tests médicaux à la base aérienne Brooks à partir du 31 juillet, et les interviews à Houston dès le 2 septembre… Cette année là, la NASA a reçu 271 candidatures, 71 militaires, de l’Air Force (USAF), la Navy (USN), le Corps des Marines (USMC), et 200 candidatures civiles.

14 pilotes, tous blancs, composeront le troisième groupe d’astronautes, dont l’identité sera divulguée le 17 octobre 1963. (7 USAF – 4 USN – 2 USMC – 1 civil ex-USAF – Edwin Aldrin, William Anders, Charles Bassett, Alan Bean, Eugene Cernan, Roger Chaffee, Michael Collins, Walter Cunningham, Donn Eisele, Theodore Freeman, Richard Gordon, Russell Schweickart, David Scott, Clifton Williams.)

L’assassinat du Président Kennedy 5 semaines plus tard, mettra un terme à l’ingérence de son administration dans le processus de sélection des astronautes.

Il convient de préciser que le capitaine Edward Dwight de l’US Air Force avait au préalable été imposé par l’administration Kennedy pour être sélectionné au sein de l’ARPS [Aerospace Research Pilot School – Le nouveau nom de la Test Pilot School depuis le 12 octobre 1961. Le 1er juillet 1972 l’ARPS reprend la dénomination de U.S. Air Force Test Pilot School.] en septembre 1962 au grand dam de Charles Yeager, le commandant de la base, qui évoque cette ingérence et ses conséquences dans son autobiographie publiée en 1986… « Dwight était un bon pilote, mais pas un grand pilote. » Lors de la phase 2 de sa formation à la « Space School » Dwight se retrouve notamment avec Theodore Freeman, James Irwin, David Scott… Son histoire fut très médiatisée en son temps, ce qui déplut fortement à l’US Air Force…

Edward Dwight et Charles « Chuck » Yeager.

Ed Dwight victime de discriminations au plus haut niveau, en instance de divorce, finit par quitter l’armée de l’air en 1966. Au milieu des années 1970, il change complètement de cursus pour devenir un sculpteur de renom… Né le 9 septembre 1933, il a eu 85 ans cette année. Il retrace son histoire dans un livre : « Soaring On The Wings Of A Dream: The Untold Story of America’s First Black Astronaut Candidate ».

Son site internet (en anglais) : https://www.eddwight.com/about

 

En définitive, le premier astronaute « de couleur » est Robert Henry Lawrence Jr (1935-1967). Sélectionné en 1967 comme astronaute par l’US Air Force pour son projet de station spatiale MOL (Manned Orbiting Laboratory), il décède le 8 décembre 1967 dans le crash de son F-104, il avait 32 ans.

Guion Blufford (né en 1942) est le premier afro-américain dans l’espace, sélectionné dans le groupe 8 de la NASA en 1978, il effectue 4 vols à bord de la navette spatiale entre 1983 et 1992.

Le premier astronaute noir dans l’espace s’appelle Arnaldo Tamayo Méndez (né en 1942), un cubain de descendance africaine, il effectue son vol spatial à bord de Soyouz 38 du 18 au 26 septembre 1980.

Frederick Gregory (né en 1941) est le premier astronaute afro-américain commandant de mission ; STS-33 du 22 au 28 novembre 1989. [Il dirigea « intérimèrement » la NASA (Acting Administrator) du 11 février 2005, après le départ de Sean O’Keefe (né en 1956), jusqu’au 14 avril 2005, lorsque Michael Griffin (né en 1949) est nommé à la tête de l’agence spatiale.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2018 Olivier COUDERC