Un fragment de roche lunaire exposé à Moscou

Un fragment de roche de Lune et un drapeau de l’Union Soviétique emmenés sur notre satellite naturel par les astronautes d’Apollo 11 exposés à Moscou (actuellement au Musée Mémorial de la Cosmonautique inauguré le 10 avril 1981) ont connu un immense succès populaire, ce qui a surpris beaucoup de monde en occident, exception faite de l’éditorialiste du Washington Evening Star (numéro du 17 décembre 1969) qui écrit qu’il n’y a pourtant là rien de surprenant : « D’un point de vue strictement nationaliste la population russe et le gouvernement soviétique peuvent prétendre que sans leurs succès dans l’espace, ce morceau de roche se trouverait toujours sur la Lune. Mais il est plus probable que les russes, ainsi que les autres peuples de la Terre voient le premier atterrissage sur la Lune pour ce qu’il est réellement : le triomphe de l’ingéniosité collective de l’Homme ».

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2017 Olivier COUDERC