Une fissure dans la capsule ?

« Gus » Grissom avait surnommé sa capsule Liberty Bell (2ème vol suborbital), du nom de la célébrissime cloche de Philadelphie, dont les  tintements ont été annonciateurs des plus grands événements de l’histoire des Etats-Unis, Déclaration d’Indépendance, ratification de la constitution… Or cette cloche présente une importante craquelure, aussi afin que la capsule soit la plus ressemblante possible on avait peint une large « fissure » sur cette dernière, à gauche de l’inscription « Liberty Bell 7 ». Tout le monde connaît l’histoire, après l’amerrissage l’ouverture intempestive de la trappe d’accès provoque la perte de la capsule qui coule au fond de l’Atlantique (Elle sera récupérée 38 ans plus tard…)
Grissom dira que jamais plus il ne volera dans une capsule fissurée…

Grissom-et-Liberty-Bell-7

Gus Grissom pose à côté de Liberty Bell 7, on aperçoit la craquelure à gauche. (Ainsi que John Glenn qui, du regard, inspecte l’intérieur du vaisseau spatial.