La blague préférée de Wernher von Braun

Joseph M. Jones et Wernher von Braun devant la Saturne V d’Apollo 11 (15 juillet 1969)

« Wernher von Braun était un homme extrêmement chaleureux qui aimait raconter des blagues » se souvient Joseph M. Jones (1931 -), journaliste de formation, qui fut pendant huit ans (de 1973 à 1981) le directeur du bureau des relations publiques du Centre Spatial Marshall, et avant cette nomination, le chef du bureau de l’information, pendant treize ans. Lorsqu’il travaillait à l’agence des missiles balistiques de l’armée (Army Ballistic Missile Agency – ABMA) il a notamment rédigé le dossier de presse (press kit) de la mission Explorer 1. Il a assisté aux 32 lancements des fusées de la classe Saturne.

Tel un aide de camp, Joseph Jones accompagnait très souvent von Braun lors de ses déplacements. Voici la blague qu’il a le plus entendue, le répertoire de von Braun n’étant pas illimité…

« Deux dames conduisant chacune une Volkswagen Coccinelle, sont arrêtées sur le bord de la route. La première étant tombé en panne, l’autre dame s’est rangée sur le bas-côté pour lui venir en aide. « Je pensais avoir un problème de moteur mais en ouvrant le capot je me suis aperçu que tout le moteur a disparu. » La seconde lui répond : « Vous en avez de la chance, l’autre jour j’ai ouvert le coffre et j’ai vu que j’avais un moteur de rechange. »

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2017 Olivier COUDERC