Le président en orbite pour le bicentenaire

Wernher von Braun, alors directeur du centre spatial Marshal, émet l’idée, le mardi 5 août 1969, devant le Comité sénatorial permanent de l’aéronautique et des sciences spatiales (Senate Aeronautical and Space Sciences Committee), d’envoyer le président des Etats-Unis en orbite autour de la Terre en 1976.

Ce jour là, von Braun exposait devant la commission présidée par le sénateur démocrate du Nouveau-Mexique, Clinton Anderson (23 octobre 1895 – 11 novembre 1975), les détails techniques d’une mission habitée sur la surface de Mars. Le thème de la session, « les futurs programmes de la NASA » (Ninety-First Congress – First Session). Sur le calendrier des diverses étapes de son programme martien, prévu pour le début des années 80, il avait surligné l’année 1976.

Cela constituerait un acte spectaculaire, pour célébrer le 200e anniversaire de l’indépendance de la nation.

« Si l’on souhaite faire quelque chose de spectaculaire en 1976, pour commémorer cet événement, on pourrait envoyer le président des Etats-Unis sur une station spatiale, en utilisant l’engin spatial récupérable.»

Ironie du sort : si l’idée de von Braun avait été un tant soit peu réalisable, c’est le seul président non élu de l’histoire des Etats-Unis, Gérald Ford (14 juillet 1913 – 26 décembre 2006), qui serait allé dans l’espace, à l’âge de 63 ans !

Entre la mission Apollo Soyouz qui s’est terminée le 24 juillet 1975, et le premier vol de la navette spatiale, le 12 avril 1981, aucun américain ne s’est rendu dans l’espace. Entre ces dates, il s’est écoulé 2 089 jours soit 5 ans, 8 mois et 19 jours.

La naissance d’un bébé sur la Lune avant l’an 2000

Alors que Wernher von Braun est administrateur associé en charge de la planification à la NASA, il prévoit la colonisation et la naissance d’un bébé sur la Lune dans les 29 prochaines années.

C’est à l’occasion d’une interview télévisée enregistrée le 6 janvier 1972, diffusée sur la chaine d’information WMAL-TV de Washington D.C. le lendemain, qu’il déclare :

« Je suis convaincu qu’avant la fin de l’année 2000, le premier bébé sera né sur la Lune. »

L’hommage de Wernher von Braun à Rudolf Nebel

Le 10 août 1969, 17 jours après le retour sur Terre des astronautes d’Apollo 11, Wernher von Braun envoie un courrier à Rudolf Nebel (21 mars 1894 – 18 septembre 1978), alors âgé de 75 ans, l’ancien directeur de la « Raketenflugplatz Berlin », le premier centre de lancement de fusées du monde, fondé le 27 septembre 1930 et qui a fermé ses portes le 30 septembre 1933, huit mois après l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler.

Lettre-de-WVB-a-Nebel

Ma traduction :

Cher Rudolf,

Après le retour sur Terre de notre équipage d’Apollo 11, et alors que nous avons déjà reçu les premiers résultats et évaluations intéressantes de leur excursion sur la Lune, je suis impatient d’adresser mes plus sincères remerciements à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce grand exploit.

Ce faisant, je me souviens particulièrement de tes contributions décisives au développement des fusées à ergols liquides, qui ont permis de créer les bases sur lesquelles reposent les succès actuels des voyages spatiaux.

Je tiens à te remercier sincèrement pour ton travail de pionnier, de la part de nous tous, qui avons eu le privilège de développer la fusée Saturn V, sur les épaules de laquelle les premiers humains ont pu être envoyés sur la Lune.

Bien amicalement,

Wernher

P.S.  Je suis heureux que tu aies pu assister au lancement d’Apollo 11.

Rudolf Nebel en conversation avec Wernher von Braun. Juste derrière, Hermann Oberth. Photo prise le 6 septembre 1959 à Francfort en Allemagne, lors du 50e anniversaire du Salon International de l’Aviation.