Eximium

Un exemplaire original de la thèse de Wernher von Braun mis aux enchères le 4 décembre 2007 à New York par Bonhams fut adjugée pour la somme de 33 000 USD.

 Le document dactylographié de 166 pages dont les équations et formules ont été ajoutées à la main par von Braun, qui comprend 20 graphiques et schémas en fin d’opuscule, est intitulé : «Konstruktive, theoretische und experiementelle Beitrage zu dem Problem der Flussigkeitsrakete» (Contributions constructives, théoriques et expérimentales au problème des fusées à ergols  liquides).

Il soutient sa thèse le 16 avril 1934 à l’Université de Technologie de Berlin (Technischen Hochschule Berlin).  Ses directeurs de thèse sont les physiciens Erich Schumann (petit fils du compositeur Robert Schumann) et Arthur Wehnelt.

Si, bien évidemment, von Braun n’a pas inventé le concept des fusées à ergols liquides il détaille longuement les avantages et les inconvénients et donne des solutions, notamment sur le problème de guidage dû au changement du centre de gravité de l’engin à mesure que les réservoirs se vident. Son travail est basé sur son expérience pratique sur les moteurs fusées, ses travaux sur la A1 et la mise au point des instruments de mesure des bancs d’essais.

Dans le système allemand, pour obtenir son doctorat il faut également passer des épreuves orales dans 4 matières différentes, pour von Braun en l’occurrence, il a dû plancher sur des sujets en physique expérimentale, en chimie, en philosophie et en physique théorique.

Ces épreuves orales se déroulent le 7 juin.

Tout d’abord Arthur Wehnelt l’interroge sur les lois des gaz et la  thermodynamique (Il obtient un B), puis Max Bodenstein sur la production de sels (Il obtient un C), Alfred Baeumler sur la philosophie de la physique de Descartes, Newton et Leibnitz (Il obtient un B), et enfin Erich Schumann sur les statistiques quantiques, la mécanique ondulatoire de Schrödinger, l’acoustique, la balistique théorique. (Il obtient un A).

Pour les épreuves orales il obtient la mention « cum laude » (ce qui équivaut à une mention bien en France)

 Le 27 juillet 1934, à 22 ans, Wernher Freiherr (Baron) von Braun est docteur en physique d’une des plus prestigieuses universités allemandes !

Il a eu la mention “eximium” (extraordinaire – la plus haute distinction possible) pour sa thèse qui est jugée si sensible, que le gouvernement allemand la classe “top secret” afin de ne pas la laisser dans les archives de l’université. Sur les documents officiels l’intitulé de la thèse prend la dénomination anodine de : « Uber Brennversuche » (Sur des tests de combustion).

Elle ne sera publiée qu’en 1960 !