Il faut porter la bonne parole à Wernher von Braun !

A l’issue d’une conférence sur l’exploration de l’espace, une femme adepte de l’école de pensée Si-Dieu-avait-voulu-que-l’Homme-vole-il-lui-aurait-donné-des-ailes, invective Wernher von Braun : « Nous ne devrions pas aller mettre notre nez dans l’univers, nous devrions rester à la maison, nous mêler de nos affaires et regarder la télévision ainsi que Dieu l’a voulu »
Un autre témoin, bien conscient du coût faramineux du programme spatial observa : « Si Dieu avait voulu qu’on explore l’espace il nous aurait donné de l’argent ! »