John Young, une note bien méritée

YOUNGPeu avant le décollage de la mission Apollo 16, le New York Times rapporte que le Dr Kenneth Jacobs, l’un des anciens professeurs de John Young à l’Institut de Technologie de Géorgie (Georgia Tech), avouant avoir fait une erreur de jugement, a demandé aux instances de l’université d’annuler un D qu’il lui avait donné 20 ans auparavant et le remplacer par un A, arguant qu’il avait d’excellentes notes dans toutes les autres matières, et que tout ce qu’il a accompli à la NASA prouve amplement qu’il sait parfaitement appréhender le fonctionnement de systèmes complexes.

De retour sur Terre après avoir passé 71 heures sur la surface de la Lune, John Young touché par l’initiative, mais pas d’accord du tout, envoie un courrier à son ancien prof :

« Merci pour avoir envisagé de modifier ma note en mécanique appliquée. Malheureusement je peux vous assurer que ce D était amplement mérité. Je souhaiterais donc que vous ne changiez rien. Cela me peinerait beaucoup de penser que Georgia Tech se ramollit ou que ses professeurs admettent publiquement avoir fait des erreurs de jugement. Car Georgia Tech est une extraordinaire, mais difficile, université d’ingénierie. Merci de faire en sorte que cela ne change pas. Meilleurs sentiments, John Young. »