Le souvenir de Walter Thiel

thielLe 29 octobre 1944, Walter Thiel, qui a trouvé la mort le 18 aout 1943 à l’âge de 33 ans avec sa femme et ses deux enfants, lors du premier bombardement de Peenemünde, reçoit à titre posthume la Croix de Chevalier de la Croix du Mérite de Guerre avec Glaives, (Ritterkreuz des Kriegsverdienstkreuzes mit Schwertern) qui n’a été attribuée que 243 fois entre 1939, date de sa création par Adolf Hitler et 1945 (seulement six fois à titre posthume). Walter Dornberger l’a reçue le même jour que Walter Thiel, et Wernher von Braun la veille…

La remise de cette récompense à fait l’objet d’une cérémonie et d’un dîner le 9 décembre 1944 dans le magnifique Château de Varlar près de la ville de Coesfeld (en Rhénanie-du-Nord – Westphalie) présidée par Albert Speer alors ministre de l’Armement et de la Production de guerre.

Les parents de Walter Thiel n’étaient pas présents, puisque Wernher von Braun leur envoya une lettre datée du 13 janvier 1945 dont voici quelques extraits :

« J’étais personnellement présent lors du discours de M. le Ministre du Reich Speer qui a rappelé les extraordinaires accomplissements de votre fils disparu, à l’occasion de la cérémonie de remise de sa décoration. Son discours laisse clairement apparaître qu’il mesure pleinement la contribution de Walter à cette technologie unique dans l’Histoire, qui a permis le développement de cette nouvelle arme. Le Führer lui-même a exprimé sa plus grande reconnaissance… Soyez assurés que les travaux de Walter passeront à la postérité et seront éternellement reconnus. Concernant la guerre elle-même, il a créé les bases d’une technologie entièrement nouvelle, dont les différentes possibilités semblent fantastiques pour beaucoup de gens mais dont certaines applications n’ont même pas encore été envisagées.  … Un viel adage énonce que l’on ne se rend compte de l’importance d’une personne que lorsqu’on la perd.  Depuis le 18 août 1943 Walter a laissé un grand vide, qui ne pourra jamais être comblé. Je le vis tous les jours, tout comme ses collègues qui continuent son travail, en suivant le chemin qu’il a commencé à tracer, mais sans son discernement et son inventivité. »

Les contributions déterminantes de Walter Thiel au développement de la fusée A4 en particulier et à l’astronautique en général n’ont pas été oubliées, puisqu’un cratère de la Lune, d’environ 32 km de diamètre, au nord ouest de la face cachée, dont les coordonnées sont 40° 42′ N, 134° 30′ W porte son nom depuis 1970, (un cratère qui se trouve à quelques 200 km au sud-est de celui de Robert Esnault-Pelterie situé à 47° 42′ N et 141° 24′ W) et qu’il figure dans la toute première liste (datant de 1976) des personnalités intronisées au célèbre Hall of fame (panthéon) du Musée de l’Histoire Spatiale qui se trouve à Alamogordo au Nouveau-Mexique (The International Space Hall of Fame, The New Mexico Museum of Space History) qui, comme son nom l’indique, honore les grands personnages ayant marqué l’Histoire de l’astronautique.

Il semble que la petite nièce de Walter Thiel, Karen Thiel, travaille actuellement sur une biographie de son illustre parent.

Dr Walter Thiel et son équipe

L’équipe du Dr. Walter Thiel (2ème à partir de la d. avec sa pipe) au polygone de tir n° VII à Peenemünde devant la A4 V3, dont le lancement est intervenu le 16 août 1942 à 12:15 heure locale. (De g à d) : Hans Hueter, Kurt Hainisch, Friedrich Schwarz, (Responsable du banc d’essai), Willi Muenz, Dr. Rudolph Hackh, Helmut Zoike, Dr. Walter Thiel et Dr. Martin Schilling.