Richard Nixon, Michael Collins et William Anders allument un cigare pour le retour d’Apollo XIII

Le mardi 17 avril 1970, le président Nixon bouleverse son planning, il tient à regarder en direct le retour des astronautes d’Apollo XIII, en présence de Henri Kissinger son conseiller pour la sécurité nationale, ainsi que Michael Collins (Gemini X – Apollo 11) et William Anders (Apollo 8), qui dès le matin, dans le bureau ovale de la Maison-Blanche répondent à ses questions et lui donnent des informations techniques…

Richard Nixon, les pieds sur le bureau, est informé par William Anders, debout, et Michael Collins assis à droite, du déroulement des dernières phases de la mission. Assis à gauche, Henri Kissinger le conseiller spécial du président pour la sécurité nationale. Bureau ovale de la Maison-Blanche.
De g. à d. Michael Collins, William Anders , Henri Kissinger, et Richard Nixon suivent le retour des astronautes d’Apollo XIII dans une pièce adjacente. Le président ne voulait pas de poste de télévision dans le bureau ovale. © CORBIS/Corbis via Getty Images)

Les trois chaines nationales, ABC, NBC et CBS, suivent le retour d’Apollo XIII depuis 7 heures du matin, plus de 70 millions d’américains assisteront en direct au retour de James Lovell, John Swigert et Fred Haise.  ABC s’est adjoint les services de l’astronaute Charles Conrad (Gemini 5 – Gemini XI- Apollo 12), NBC celui d’Eugene Cernan (Gemini IX – Apollo 10) et sur CBS c’est Walter Schirra (Mercury Sigma 7 – Gemini 6 – Apollo 7) qui fait équipe avec le journaliste Walter Cronkite. Aucun amerrissage n’a jamais bénéficié d’une couverture médiatique aussi importante.

Lorsque le module de commande Odyssey touche l’océan à 13 h 08 heure de Washington D.C., le président Nixon exulte et applaudit longuement…

William Anders fait alors remarquer au président des Etats-Unis qu’il est de coutume d’allumer un cigare lorsque les astronautes font leurs premiers pas sur le bâtiment de récupération…  Le moment venu, 45 minutes plus tard, Nixon ouvre une boîte de cigares, en offre un à toutes les personnes présentes, et en prend un pour lui… Le cigare du triomphe.

Richard Nixon dans la salle de presse de la Maison-Blanche. James S. Brady Press Briefing Room.

Richard Nixon déclarera en milieu d’après-midi devant la presse :  « Il n’existe pas d’adjectif assez fort, voici donc mon sentiment d’un point de vue personnel. Je pensais que le jour le plus exaltant de ma vie était celui où j’ai été élu président des Etats-Unis, le second, le jour où Apollo 11 est revenu sur Terre, j’étais là pour les accueillir. Mais il ne fait aucun doute dans mon esprit, que ce jour est désormais le plus émouvant, le plus signifiant que je n’ai jamais vécu. »

Quant à William Anders, en apprenant que chaque cigare vaut 65 cents (4,50 dollars en monnaie constante), il précisera : « Mais je n’en ai fumé que l’équivalent de 5 cents.»