De la « Verein für Raumschiffahrt » à Peenemünde…

En Allemagne dès l’été 1927, la société savante VfR (Association pour les Voyages dans l’Espace, fondée le 5 juillet) regroupe une douzaine de passionnés de mécanique, de physique, d’astronomie… Il y a Johannes Winkler, 30 ans, le fondateur et premier président de la VfR, Hermann Oberth qu’on ne présente plus, le jeune ingénieur en mécanique Klaus Riedel, 24 ans, le chimiste Rudolph Nebel, 20 ans, le sportif Max Valier, 34 ans, qui veut être le premier à expérimenter les hautes vitesses, Alexander Ritter, 42 ans, docteur en chimie, qui travaille au Chemisch-Technischen Reichsanstalt (institut des normes allemand), l’auteur scientifique et de science-fiction Willy Ley, 21 ans…

En septembre 1928, un lycéen « de bonne famille » âgé de seulement 16 ans, envoie sa côtisation de 6 RM, devenant à son tour membre de la VfR, son nom : Wernher von Braun.  A ce moment là il fréquentait le Lycée Hermann Lietz sur l’île de Spiekeroog où il obtiendra son baccalauréat.

Die Rakete Sept.1928

Voici les nouveaux membres tels qu’ils apparaissent dans le numéro 9 de la revue éditée par la VfR : Die Rakete (La Fusée), en date du 15 septembre 1928.  (Figurent également Eugen Sänger, ainsi qu’un français de Paris, Jean-Pierre Sée.)

 

Les réunions de la VfR se tiennent dans la ville de Breslau où habite Winkler, dans l’arrière salle d’un café, le « Zum Goldnen Zepter (Au Sceptre d’Or), au 22 Schmiedebrücke.

Zum Goldenen Zepter Breslau

C’est Willy Ley qui présentera Wernher von Braun à Hermann Oberth.

3 ans plus tard, à 20 ans, Wernher von Braun prend la direction technique du centre de Kummersdorf Ouest  près de Berlin (50 km) où il dirige la mise au point de fusées pour le compte de l’armée allemande… En mai 1937, à seulement 25 ans, il est nommé Directeur Technique du Centre de Recherche de Peenemünde qui deviendra le centre de recherche le plus moderne du monde, où sera développée notamment la fusée A4, premier missile balistique de l’Histoire…