John Swigert, plus Don Juan que Casanova

L’astronaute John Leonard « Jack » Swigert (Apollo XIII) est resté toute sa vie un célibataire endurci. Pendant les années NASA, il organisait une fête chaque week-end et draguait toutes les filles qu’il voyait. C’était un coureur de jupon et playboy notoire. Il passait beaucoup de temps à Miami, où la compagnie Eastern Airlines* avait son centre de formation des hôtesses de l’air. Pour l’impénitent séducteur qu’il était, il avait trouvé l’endroit idéal où le nombre de très jolies filles au mètre carré était largement supérieur à la moyenne.

Swigert était également connu pour être grippe-sous. Il n’avait par exemple aucun scrupule à sortir avec des filles et les laisser payer l’addition.
Une histoire raconte qu’il est sorti avec une fille à Washington D.C. et, prétextant avoir oublié son portefeuille, ne l’a pas seulement laissé régler la note du restaurant, mais également le plein de sa voiture…
Quelle n’est pas sa surprise, lorsque raccompagnant la fille chez elle, cette dernière ne l’invite pas à prendre un dernier verre !

 

* Dont un autre astronaute, Frank Borman, deviendra le Président