Le jour où Virgil Grissom et Gordon Cooper ont failli se tuer

C’est à l’Institut de Technologie de l’Air Force (AFIT – Air Force Institute of Technology) que les futurs astronautes du premier groupe, Gordon Cooper et Virgil Grissom, se rencontrent et deviennent amis. Ils volent souvent ensemble.

t-33-shooting-star-small

Ainsi en ce 23 juin 1956, c’est à bord d’un Lockheed T-33 Shooting Star que les deux pilotes s’apprêtent à décoller de la base aérienne de Lowry à Denver, Colorado. La piste se situant à 1 500 mètres d’altitude, est beaucoup plus longue que la normale pour compenser une pression atmosphérique moyenne plus faible qu’au niveau de la mer. Alors qu’ils sont à mi-piste, l’avion a soudainement un problème de puissance, Grissom réalise très vite qu’ils n’arriveront pas à décoller et le fait savoir à Cooper, qui a déjà commencé à annuler la procédure de décollage en réduisant les gaz et en abaissant le nez de l’avion, mais ce faisant le train d’atterrissage avant heurte un peu trop brutalement le sol et se casse. L’avion glisse sur environ 600 mètres avant de se briser en bout de piste et prendre feu. Ils s’extirpent rapidement, par chance indemnes, l’avion lui, est complètement détruit.

Le 28 août 1956 ils obtiennent chacun leur diplôme d’ingénieur en aéronautique et continuent leur formation à la base aérienne d’Edwards en Californie, La Mecque des pilotes de chasse ! Ils feront tous les deux partie de la Promotion 56D, une dizaine de pilotes, dont quatre seront convoqués à Washington DC pour les sélections du programme Mercury…