Rocco Petrone : une histoire de fou

Lors d’une réunion dans le cadre du suivi de la préparation de la Saturne V pour le lancement de la mission Apollo 11 (Launch Readiness Review), le rapport faisant le point sur l’avancée des procédures (Flight Control Checkout Report) comporte deux parties. Rocco Petrone, le directeur des opérations de lancement du Centre Spatial Kennedy, s’étonne ; quelle est donc la différence entre la partie une et la partie deux. L’ingénieur John Perkinson, certainement très fatigué lui répond : « La partie une est la première partie, la partie deux, la deuxième partie »

Rocco Petrone s’affaisse sur sa chaise l’air consterné, il finit par lancer : « J’ai l’impression d’être dans un hôpital psychiatrique, et je ne sais pas si je suis un patient ou si je le dirige »