Gemini 5 et les objets personnels de Charles Conrad

Lors de la mission Gemini V, l’astronaute  Charles Conrad avait emmené dans son kit personnel, une médaille de St Christophe (le patron des voyageurs), une croix que sa mère lui avait confiée, une médaille représentant les Gémeaux (à la fois pour le programme Gemini qui porte ce nom d’après la constellation éponyme, et car il s’agit de son signe zodiacal), des drapeaux américains, la bannière orange et noire de son Alma Mater, l’université de Princeton, dont il sort diplômé en 1953, ainsi que ses « ailes d’or » de la Navy…  A l’issue de son vol spatial il sera autorisé à porter ses ailes d’astronaute en or !

Il avait également demandé à Faith Freeman si elle voulait qu’il emporte avec lui l’alliance de son époux. Théodore « Ted » Freeman avait été sélectionné dans le troisième groupe d’astronautes et est décédé l’année précédente, le 31 octobre 1964 à l’âge de 34 ans, dans le crash de son T-38… Elle avait bien évidemment été extrêmement touchée par cette délicate attention…

Pete Conrad le Tatoué

Pete Conrad avait un tatouage sur l’avant bras gauche, représentant une ancre et des étoiles (Conrad était pilote dans l’aéronavale). Le 21 aout 1965, mission Gemini V, il devient le premier Homme tatoué dans l’espace. (Tatouage artistique)

 

 

 

Nooon… Je ne veux pas y aller

Quelques temps avant le tout premier vol Mercury, Jack King, (Public Affairs Officer) avait autorisé la presse à venir filmer une reconstitution des derniers instants avant le vol, c’est-à-dire le moment où l’astronaute prend l’ascenseur pour accéder à la capsule.
Le film devait passer à la télé le jour du premier vol. (Le jour J, les journalistes ne seraient pas autorisés à accéder au pas de tir).
Etaient présents, Bill Douglas, médecin, Joe Schmitt, responsable des combinaisons spatiales, Gordon Cooper, en combinaison, et Guenter Wendt ! Tous les quatre quittent le Hangar S et montent dans un van de la NASA direction le pad…

« Voilà ce que nous allons faire » dit Cooper.
Douglas et Schmitt regardent Guenter Wendt éberlués lorsque Gordon Cooper leur annonce ce qu’il veut faire !
Guenter Wendt : « Tu vas tous nous faire virer ! »
Cooper : « Qu’est-ce qu’il y a Guenter ? Tu as les chocottes ? »
Guenter Wendt : « Allons-y ! »

Ils descendent du van, accueillis par de nombreux photographes et cameramen.
Jack King, fièrement, ouvre la marche et Gordon Cooper dans sa combinaison immaculée, portant sa « valise d’oxygène », joue son rôle d’intrépide astronaute. Tous sont déjà entrés dans l’ascenseur lorsque Cooper s’arrête, regarde la fusée Redstone de haut en bas, comme s’il la voyait pour la première fois, s’accroche à la porte et hurle : «Non… Non, je ne veux pas y aller ! ».
Guenter Wendt et les autres l’attrapent comme ils peuvent, le forcent à monter dans l’ascenseur et claquent le rideau métallique !
Alors qu’ils sont tous morts de rire, ils entendent la voix hystérique de Jack King : «Eteignez toutes les caméras, plus de photos ! »

Dans le numéro d’ « Aviation Week & Space Technology » paru quelques jours plus tard, les journalistes du magazine ont demandé le renvoi de Joe Schmitt et Guenter Wendt et ont proposé que Gordon Cooper et Bill Douglas soient dégradés, tous les deux étaient encore militaires.
A compter de ce jour, chaque fois que Guenter Wendt et Gordon Cooper se sont vus, ils se sont appelés : « soldat de cinquième classe ».

Pour ses vols MA-9 et  GT-5 lorsqu’il est entré dans la « White Room », Gordon Cooper s’est mis au garde à vous devant Guenter Wendt et en le saluant a dit « Soldat de cinquième classe au rapport ».

Gemini V Cooper salut Guenter Wendt

Gordon Cooper est mort le 4 octobre 2004.
« Who is the best ? »