Hospitalité spatiale

Deux jours après le retour de l’équipage de Skylab II sur Terre (25 novembre 1973) l’Union Soviétique a lancé  Soyouz 12 avec deux cosmonautes à bord.
Ce qui a fait dire à Alan Bean : « Nous ne connaissons pas leurs intentions, mais s’ils passent à proximité de Skylab, nous avons laissé la clef sous le paillasson. »

 

 

 

Un renfort inattendu

Lorsque le troisième et dernier équipage Skylab composé par Gerald Carr (Commandant), William Pogue (Pilote) et Edward Gibson (Pilote Scientifique) prennent possession de la station spatiale Skylab, le 16 novembre 1973 (heure de Houston), ils trouvent ce message sur le téléscripteur : « Jerry, Ed et Bill, bienvenus à bord de Skylab. Nous espérons que vous apprécierez votre séjour. »
En plus de ce message, leurs prédécesseurs, Alan Bean, Jack Lousma et Owen Garriott leur avaient concocté une petite surprise. Ils avaient en effet confectionné des mannequins à l’effigie de chacun des trois astronautes et les avaient disposés en divers endroits de la station. Le mannequin Carr avait été placé dans l’appareil qui permet de soumettre les membres inférieurs à une pression négative, celui de Pogue était assis sur le cycloergomètre et celui de Gibson dans la salle de bain.

 

Le CapCom Bruce McCandless : « J’espère que vous avez suffisamment de nourriture pour six ! »
Gibson : « Ces trois-là n’ont pas l’air d’avoir de gros besoins »
Carr : « Qui plus est, ils sont plutôt très discrets. »

 

Gerald Carr dans le Lower Body Negative Pressure Device

« Gerald Carr » dans l’appareil qui permet de soumettre les membres inférieurs à une pression négative (Lower Body Negative Pressure Device)

William Pogue sur le cyclo-ergomètre

« William Pogue » assis sur le cycloergomètre

 

Hot Stone

En 1979 la station Skylab se désintègre au-dessus de l’Australie, le plus gros débris retrouvé l’a été par un certain Mr Laurie Hotstone… Cela ne s’invente pas !