Une nouvelle perspective pour les politiciens

Les 24 astronautes ayant vu la Terre depuis la Lune ont été profondément marqués par cette vision, tel Edgar Mitchell (Apollo 14) :

« Vous développez instantanément une conscience globale, une fraternité avec tous les terriens, un intense mécontentement quant à la manière dont fonctionne le Monde et l’état de la Terre, et une compulsion à agir et changer les choses.»

« Là-bas sur la Lune, la politique parait si dérisoire. Tout ce que vous avez envie de faire, c’est attraper un homme politique par le colback, le traîner à 400 000 km de la Terre et lui dire : « Regarde ça, espèce de fils de p… ! »

Astro…logique

C’est l’astronaute Edgar Mitchell qui a baptisé le LM de la mission Apollo 14. Il a choisi “Antarès”, qui est l’étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion. Il se trouve que le signe astrologique de son commandant, Alan Shepard, est le Scorpion !

J’ai un petit creux

 Sur les 12 « moonwalkers » (Hommes ayant marché sur la Lune), tous ont perdu du poids pendant leur périple lunaire, certains plusieurs kilos, sauf deux, Alan Shepard et Edgar Mitchell qui mangeaient tout ce qui leur passait sous la main… Comme après l’accident d’Apollo 13 on avait rajouté, entre autre, des rations, il y avait de quoi grignoter entre les repas !

Lancer de javelot sur la Lune

Après la partie de golf d’Alan Shepard, d’aucuns pensent que c’en est fini des activités sportives sur la Lune, que nenni, à 135:21:19  Edgar Mitchell, que Shepard surnomme “Old Lefty” (le vieux gaucher), se saisit de la hampe du SWC (Solar Wind Composition experiment), se place hors du champ de la caméra et lance ce javelot improvisé dans la direction où Shepard a envoyé sa première balle de golf (d’Est en Ouest). Par une extraordinaire coïncidence le javelot est tombé dans le même cratère que la balle de golf (cf photo ci-dessous) à environ 200 mètres !

Et Shepard de s’exclamer : « Magnifique, magnifique ! »

Photo prise du LM – Dans le cercle blanc, le “javelot” et juste dessous la première balle de Shepard. 

Faute de points de repères, il est difficile d’apprécier les distances sur la Lune ainsi que l’écart réel entre le “javelot” et la balle de golf.

Bis repetita…

Après son vol spatial, Alan Shepard est invité à la Maison Blanche par le Président Kennedy pour recevoir la NASA Distinguished Service Medal, au cours d’une « Rose Garden Ceremony ». Juste avant de remettre la médaille à Shepard, le Président la fait tomber, il la ramasse et en la lui donnant, relève avec beaucoup d’humour l’analogie entre le « parcours » de cette médaille et celui de Shepard… “Elle est parti du sol pour s’élever…”

Ce n’est qu’après un petit discours plein d’humour de Shepard que le Président Kennedy lui reprend la médaille des mains et l’épingle sur le revers de sa veste. Car entre temps son épouse Jacqueline lui a soufflé à l’oreille : “Tu aurais pu lui épingler tout de même !”

Kennedy donne la Nasa Distinguished Service Medal à Alan Shepard

Alan Shepard et John Kennedy. On aperçoit également son épouse, Louise, ses parents, et l’astronaute Deke Slayton

Shepard astronautes Mercury et le Président Kennedy

 Sur ce plan plus large on aperçoit Walter Schirra, de profil, John Glenn. Au niveau de l’épaule droite du Président : l’administrateur de la NASA James Webb, et Scott Carpenter à l’extrême droite…

Neuf mois plus tard, c’est John Glenn, debout devant John Kennedy qui va être décoré, au moment où le Président s’approche Glenn murmure : « Ne la faites pas tomber ! », Kennedy éclate de rire !

 

Quelques 10 ans plus tard Shepard est à nouveau à la Maison Blanche avec ses coéquipiers d’Apollo 14, Edgar Mitchell et Stuart Roosa, pour être décorés par le Président Nixon. Alors que Nixon prend la médaille de Mitchell, elle lui glisse des mains et tombe à terre.

Richard Nixon vient de faire tomber la médaille

Shepard glisse alors au Président :« Ne vous en faites pas, c’est déjà arrivé », et à Mitchell « Bienvenue au club, Ed »