L’explorateur de l’inconnu

« Christophe Colomb est l’exemple classique d’un explorateur de l’inconnu. Il ne savait pas où il allait lorsqu’il est parti, il ne savait pas où il était lorsqu’il y est arrivé, il ne savait pas où il est allé lorsqu’il est revenu.« 

Extrait d’un discours de Wernher von Braun donné en 1961.

 

Qui sont les plus stressés ?

Lors de la mission Apollo IX, les trois astronautes James McDivitt, David Scott et Russell Schweickart ne sont pas les seuls à être équipés de capteurs biomédicaux. Les médecins du Centre Spatial Kennedy ont en effet « branché » le directeur du projet Apollo, Samuel Phillips et le directeur du Centre Spatial Marshall, le Dr Wernher von Braun, à des électrocardiogrammes portatifs afin de mesurer leurs rythmes cardiaques, avant, pendant, et après le décollage…

Wernher von Braun dira plus tard :  « Les médecins spatiaux  voulaient savoir ce qui provoquait le plus de stress sur un être humain, voler sur la Saturn V ou faire face aux quelque 1 100 journalistes qui couvraient l’événement »

 

Une histoire de diptère

Wernher von Braun, devant le désarroi de plusieurs de ses collaborateurs qui voulaient baisser les bras face à un problème leur conta cette petite parabole :

« Deux mouches tombent dans une tasse de lait, l’une abandonne et se noie, l’autre bat des ailes aussi fort qu’elle peut jusqu’à ce qu’elle se retrouve sur du beurre et s’envole ».

Tous ce sont immédiatement remis au travail !