Apollo 9, un rhume à 500 000 dollars

Le lancement de la mission Apollo 9 devait intervenir le vendredi 28 février, les astronautes ayant attrapé un rhume, ce dernier fut reporté au lundi 3 février. Le coût de ce report est estimé à 500 000 dollars pour une mission d’environ 340 millions de dollars. (Respectivement 3,44 millions et 2,34 milliards en dollars constants)

Ce surcoût est principalement lié aux heures supplémentaires payées aux équipes de lancement pendant le week-end et aux trois jours supplémentaires de déploiement de la flotte de récupération qui comprend quelques 9 000 personnes, (7 navires de guerre, 18 avions…) répartis sur 4 zones autour du globe.

La NASA a déclaré qu’elle n’avait pas fait appel à l’équipage de réserve car Charles Conrad, Richard Gordon et Alan Bean avaient deux semaines d’entraînement de retard, en effet lors des quinze derniers jours de simulation, James McDivitt, David Scott et Russell Schweickart, ont utilisé de manière exclusive les simulateurs reliés au centre de contrôle. Par ailleurs, la NASA a précisé que seul un problème grave conduit au remplacement d’un membre d’équipage à ce stade du compte à rebours.

Le rythme cardiaque des astronautes d’Apollo 9 au décollage

Quelque 11 minutes après le décollage, les astronautes d’Apollo 9 sont en orbite autour de la Terre.

Le directeur de vol Eugene Kranz leur dit alors : « Nous sommes fiers de vous. Tout le monde ici est heureux comme un poisson dans l’eau. » (en anglais : « Everybody here is happy as a clam. »)

Russell Schweickart le « bleu » fut exceptionnellement calme lors du lancement, lorsque les médecins lisent son électrocardiographe, ils s’aperçoivent que sa fréquence cardiaque n’a jamais dépassé les 72 battements par minute, juste 10 battements au-dessus de sa fréquence normale.

Le cœur des deux vétérans, qui avaient déjà effectué un vol spatial, James McDivitt (Gemini IV) et David Scott (Gemini 8) battaient respectivement à 135 et 120 pulsations par minute !

C’est John Young qui détient le record de la fréquence cardiaque la plus basse, avec 70 battements lors de la mission Apollo 16, mais il s’agissait de son quatrième vol spatial.

L’horoscope des astronautes d’Apollo 9

Le 10 mars, au septième jour de leur mission spatiale qui en comptera dix, le CAPCOM Ronald Evans communique aux astronautes l’actualité du jour, ainsi que leur horoscope. Pour James McDivitt et David Scott, tous les deux Gémeaux ; ils doivent privilégier les activités de groupe.

« Bon on va essayer Ron.» répond Scott.

« Au fait est-ce que trois personnes sont considérées comme un groupe ? » plaisante Russell Schweickart dont le signe astrologique est Scorpion.

Pour ce dernier, son horoscope du jour lui conseille d’être sélectif dans le choix de ses amis et de se décider rapidement pour réaliser un projet.

« Je pense que pour quelques jours encore, il aura du mal à choisir ses amis » ironise McDivitt.