Le russe, l’anglais et… l’oklahomski !

Pour la mission conjointe américano-soviétique Apollo Soyouz, les astronautes Thomas Stafford, Donald Slayton et Vance Brand durent prendre des cours de russe et les cosmonautes Alexei Leonov et Valery Kubasov  des cours d’anglais. Pour Léonov qui parle couramment la langue de Shakespeare, il s’agissait juste d’acquérir  les termes techniques. Ce dernier disait d’ailleurs qu’en réalité il fallait maîtriser trois langues : le russe, l’anglais et « l’oklahomski »,  ce, pour taquiner un peu Thomas Stafford (surnommé Mumbles ; celui qui marmonne) qui s’exprimait en russe avec cet accent trainant, caractéristique des états du sud des Etats-Unis comme l’Oklahoma, dont il est originaire !

 

La Fête de Neptune

Le corps des cosmonautes a repris une tradition de la flotte russe qui remonte à 1803, il s’agit du « Jour de Neptune », au cours duquel les nouvelles recrues sont passées par-dessus bord et jetées à l’eau, un rite initiatique qui en fait de « vrais » marins.
Ainsi à la piscine du centre de préparation des cosmonautes à la Cité des Etoiles, les nouveaux candidats cosmonautes étaient présentés au dieu de la mer,  en l’occurrence Youri Gagarine, le premier cosmonaute, déguisé en Neptune… S’ils ne répondaient pas correctement aux questions pièges de toutes natures, qu’il leur posait, ils étaient jetés à l’eau !
Gagarine avait un adjoint, « l’Ondine », sur la photo ci-dessous il s’agit d’Alexeï Leonov, et de  serviteurs qui venaient lui présenter les « bleus » !
Une tradition bien sympathique où l’on s’amusait énormément !

La Fête de Neptune