Walter Schirra a un rhume « carabiné »

C’est au deuxième jour de la mission que Walter Schirra, le commandant de la mission Apollo VII, se réveille avec un rhume carabiné, résultat d’une partie de chasse au canard effectuée trois jours avant le lancement, qui s’est terminée sous une pluie battante… La visite médicale qui précède le vol l’avait déclaré apte.
Schirra souffre de légères céphalées, de courbatures mais n’a pas de fièvre. « Très vite le confortable vaisseau spatial a été transformé en boîte à Kleenex usagés», selon les termes de  Walter Cunningham. Il fait part de son état de santé au Centre de Contrôle et demande s’il peut prendre un antibiotique, le médecin lui recommande de commencer plutôt par un décongestionnant nasal, en l’occurrence… de l’Actifed.
La trousse à pharmacie du bord renferme 24 comprimés de 60 mg d’Actifed, la totalité du stock sera utilisé. Pour les missions Apollo suivantes le stock sera porté à 60 comprimés !
Par ailleurs, 48 comprimés d’aspirine sur les 72 seront utilisés.
Walter Schirra est le « premier malade dans l’espace » du programme spatial américain (le « mal de l’espace » ou « syndrome d’adaptation à l’impesanteur » n’étant pas une maladie à proprement parler).
24 heures plus tard Donn Eisele et Walter Cunningham présenteront les mêmes symptômes mais à un degré bien moindre.

De l’Actifed sera également prescrit lors des missions Apollo IX (12 comprimés sur 60), Apollo X (2/60), Apollo XII (18/60), et Apollo 17 (1/60)

Ainsi au début des années 80, le laboratoire pharmaceutique qui commercialise l’Actifed  fera appel aux astronautes Walter Schirra et Donn Eisele ainsi qu’aux astronautes d’Apollo XII, Richard Gordon et Alan Bean, pour des spots publicitaires. (A voir sur http://www.youtube.com)
Ces petits problèmes de santé auront des répercussions sur « l’ambiance » de la mission, mais ça c’est une autre histoire qui fera l’objet d’une prochaine anecdote…

Walter Schirra Apollo VII

On voit clairement sur cette photo que Schirra n’est pas au mieux de sa forme !